RAPPORT ANNUEL 2014 BLOKKER HOLDING
  NL | EN | FR

Rapport du conseil d’administration

L’exercice peut être considéré comme une année de transition. En 2014, le Conseil d’Administration et la direction du groupe ont lancé la Stratégie de transformation 2017. Sur cette base, des investissements importants ont été faits, entre autres dans de nouvelles formules, l’omnicanal, l’automatisation et la logistique. Diverses mesures visant à réduire les coûts ont également été prises.

La stratégie vise à renouer à nouveau avec une croissance rentable et à devenir un prestataire omnicanal pérenne incontournable avec nos enseignes dans le Benelux, le tout en trois ans. La stratégie en France et en Allemagne vise à continuer à développer avec succès nos activités en magasin et en ligne. Notre Stratégie de transformation 2017 est expliquée plus en détail à la page ‘Transformation Accélérée avec nouvelle stratégie’ (voir aussi lien de renvoi sur cette page).

Pendant cette année de transition, Blokker Holding a été confronté à une baisse de chiffre d’affaires et à une hausse des coûts. Cela, conjugué aux dépenses supplémentaires pour l’amélioration du service clients, de webcare et des activités de marketing, a conduit à une chute notable du bénéfice. Après les coûts des restructurations et le résultat négatif de la vente de Tuincentrum Overvecht (TCO), le résultat net du groupe a atteint - 20 millions €. Le groupe dispose d’une base financière très solide et n’a quasiment aucun financement externe.

PERIODE COUVERTE PAR LE RAPPORT
Les exercices de Blokker Holding sont à cheval sur l’année calendrier et vont de la cinquième semaine de janvier à la quatrième semaine de janvier incluse de l’année suivante. L’exercice 2014/15 court du 26 janvier 2014 au 24 janvier 2015 inclus. L’exercice est désigné ci-après par ‘l’exercice’ ou ‘l’année 2014’. La composition du groupe a été modifiée au cours de l’exercice. TCO a été vendu au 30 juin 2014 et Casa est – dans le cadre du transfert du pouvoir décisionnaire sur toutes les activités de Casa – déconsolidée à compter de l’exercice et apparaît dans le rapport sous les participations. 

Dans le rapport du Conseil d’Administration, les chiffres les plus importants de 2013 et 2014 sont corrigés à des fins de comparaison pour la déconsolidation de Casa et de TCO. Les chiffres dans les comptes annuels ne sont pas ajustés.

CHIFFRE D’AFFAIRES
Le chiffre d’affaires net du groupe (hors TVA) a été de 2.098 millions € au cours de l’exercice, soit une baisse de 1% par rapport à 2013, année où un chiffre d’affaires net de 2.122 millions € a été réalisé. Ce chiffre d’affaires net est réparti comme suit sur les trois secteurs de commerce de détail stratégiques de notre groupe et nos grossistes :

CHIFFRE D’AFFAIRES NET


Montants hors Casa/TCO

Les entreprises du secteur des articles ménagers ont connu une année difficile. Les enseignes des secteurs des jouets et de la maison ont réalisé de bonnes performances. Dans nos quatre pays clés, nous avons observé divers taux de croissance du chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente : Pays-Bas -1,9%, Belgique -1,2%, France -1,4% et Allemagne +6,1%. 

Le chiffre d’affaires obtenu par les filiales en propre et en franchise en valeur de consommation (chiffre d’affaires du commerce de détail TVA incluse), majoré du chiffre d’affaires hors TVA facturé par nos grossistes a totalisé 2 613 millions €, par rapport à 2 646 millions € en 2013, soit une chute de 1%. Le groupe comptait à la fin de l’exercice 2 365 magasins, dont 2.044 filiales en propre (y compris 11 boutiques en ligne), 321 magasins en franchise et 2 grossistes.

BOUTIQUES EN LIGNE
Le chiffre d’affaires de nos boutiques en ligne a affiché à nouveau une forte croissance en 2014. Le chiffre d’affaires consommateurs (TVA incluse) provenant de la vente par le biais de nos boutiques en ligne a augmenté de près de 25% à environ 100 millions €. Avec la fermeture de la boutique en ligne de Marskramer au printemps 2015 et le lancement des boutiques en ligne xenos.nl et blokker.be, le nombre de boutiques en ligne dans le groupe s’élève désormais à douze.

BOUTIQUES EN LIGNE

 

RESULTAT
L’EBITDA* opérationnel hors Casa et TCO a été de 65,3 millions € (2013 : 139,5 millions €). La forte chute du résultat a été notamment le fruit de l’évolution décevante du chiffre d’affaires dans le secteur des articles ménagers. Conformément à la stratégie du groupe axée sur le renforcement des activités clés dans ce secteur, des mesures ont été prises pour augmenter le chiffre d’affaires et obtenir des baisses de coûts structurelles. L’évolution du chiffre d’affaires et du résultat dans le secteur du jouets et de la maison correspond à celle de l’an dernier.

Après les coûts des restructurations et le traitement du résultat négatif de - 7,5 millions € sur la vente de Tuincentrum Overvecht, le résultat net consolidé du groupe pour 2014 a été de - 20 millions € (2013 : 61 millions €).

* Résultat d’exploitation avant intérêts, impôts, dépréciation, amortissement et provisions pour restructurations. 

LANCEMENT DES NOUVELLES FORMULES


INVESTISSEMENTS
Le flux de trésorerie opérationnel avant variation du fonds de roulement s’est élevé à 55,5 millions € (2013 : 131,6 millions €). Cette chute a surtout été provoquée par la forte baisse du résultat. Le total des investissements en immobilisations (in)corporelles a été clairement plus élevé en 2014 par rapport à 2013. En 2014, un montant total de 66,5 millions € a été investi (2013 : 56,3 millions €). Dans le cadre de la stratégie du groupe, divers investissements ciblés ont été effectués en 2014. Il a surtout été investi dans l’organisation et la mise en place de Nextail, l’organisation en ligne pour toutes les activités d’e-commerce des filiales. En outre, il a fortement été investi dans les systèmes informatiques et la logistique et, pour diverses filiales, dans le développement et le lancement de magasins pilotes conformément à la Stratégie de transformation 2017. Les investissements ont été financés en interne au sein du groupe familial.

Le flux de trésorerie net provenant des activités d’exploitation s’est élevé, surtout en raison d’une baisse du résultat et d’une forte hausse des stocks, à 1,9 millions € (2013 : 148,7 millions €). L’exercice s’est clôturé sur un bilan total de 1.104 millions € (2013 : 1.041 millions €). Les capitaux propres ont baissé pour atteindre 467 millions € (2013 : 486 millions €). La solvabilité (rapport entre capitaux propres et financements extérieurs) a diminué pour atteindre 42,2% (2013 : 46,7%).

INVESTISSEMENTS NETS


Montants excl. Casa / TCO

AFFECTATION DU BENEFICE
Dans le cadre de l’évolution du résultat, le Conseil d’Administration propose de ne pas verser de dividendes pour l’exercice. Cette proposition a également été prise en compte dans les comptes annuels. L’intention de ne pas verser de dividendes s’applique également aux collaborateurs qui participent au Plan de participation ‘Oranje Boven’. La valeur des certificats ‘Oranje Boven’ est déterminée en fonction d’une règle d’évaluation bien établie, basée sur la moyenne des résultats nets des deux dernières années de Blokker Holding. Cette valeur a encore baissé en raison de la forte chute des résultats en 2013 et 2014.

COMITE CENTRAL D’ENTREPRISE
Le Comité Central d’Entreprise (CCE) est composé des membres des comités d’entreprise de nos filiales aux Pays-Bas (voir la composition en page 8 de ce rapport annuel). Le CCE s’est réuni neuf fois au cours de l’exercice, dont deux fois lors d’une réunion de concertation avec l’administrateur. Un membre du Conseil de Surveillance assiste généralement aux réunions de concertation. En marge de ces réunions de concertation, le bureau exécutif du CCE a eu des discussions régulières avec l’administrateur. La nouvelle membre du Conseil de Surveillance, Madame M.J. Poots-Bijl, a assisté à la réunion de juillet. Lors de cette réunion, il a notamment été question des chiffres annuels de 2013/14, de la nouvelle stratégie du groupe et de la vente des activités de Tuincentrum Overvecht, de l’évolution des conventions collectives et des résultats de l’enquête sur l’implication des collaborateurs.

En 2014, des demandes d’avis ont été déposées au CCE pour la mise en place de l’organisation en ligne de toutes les activités d’e-commerce des filiales, l’introduction de nouvelles fonctions de direction pour ces activités omnicanal et pour le contrôle au niveau du groupe (Concern Control), l’instauration de l’évaluation axée sur les résultats et le déménagement du siège de Blokker Holding de Laren à Amsterdam. Dans tous les cas, le CCE a, après mûre réflexion, émis un avis positif. Le CCE a par ailleurs été invité à donner son accord quant au changement obligatoire prévu de la prévoyance retraite dans le cadre des modifications de la réglementation fiscale au 1er janvier 2015.

En novembre 2014 a eu lieu la deuxième réunion de concertation avec l’administrateur. Lors de cette réunion, le CCE a pu faire la connaissance du Directeur financier de Blokker Holding, Monsieur J.W. Visser, nommé depuis 1er novembre. Les progrès laborieux des négociations salariales Gebra ont également été évoqués lors de cette réunion. 

Les discussions avec le CCE se déroulent toujours dans une ambiance positive et ouverte avec un respect et une confiance mutuels. Le Conseil d’Administration apprécie énormément l’attitude constructive de la participation au sein du groupe.

CHANGEMENTS DE PERSONNEL & ORGANISATION DU GROUPE
Il y a eu quelques changements au sein du Conseil d’Administration pendant l’exercice. Comme il l’a été mentionné dans le rapport annuel de l’exercice précédent, Monsieur A. Blokker s’est retiré du Conseil d’Administration au 1er avril 2014 et est entré au Conseil de Surveillance à la même date. Par ailleurs, Monsieur A.H.M. van der Horst s’est retiré du Conseil d’Administration au 1er juin et Monsieur J.W. Visser a été nommé au Conseil d’Administration et comme Directeur financier au 1er novembre.

Il y a eu également plusieurs changements et nominations dans les directions des enseignes au cours de l’exercice. Le tableau de l’organisation du groupe et des directions des filiales est repris à la page ‘Organisation’ (voir aussi lien de renvoi sur cette page). 

PERSPECTIVES
Les premiers signes de reprise économique devraient voir le jour dans les pays européens où le groupe est implanté au cours de l’exercice 2015. Or, jusqu’à présent ne se manifeste qu’un rétablissement hésitant de la confiance des consommateurs qui se reflète aussi dans les ventes de nos enseignes. Les ventes de meubles et d’articles de jardin chez Leen Bakker et Blokker et celles de jouets de plein air dans nos enseignes de jouets se sont produites tardivement au printemps. Le résultat d’une entreprise de commerce de détail comme Blokker Holding est obtenu principalement au deuxième semestre : il est donc trop tôt pour se prononcer sur le résultat de l’exercice en cours. 

Les investissements de l’année en cours seront conformes à ceux de l’exercice. À cet égard, beaucoup d’attention sera accordée à l’optimalisation des activités d’e-commerce des enseignes ayant une boutique en ligne et à l’expansion du nombre de magasins dotés d’une nouvelle formule chez Blokker, Xenos, Big Bazar et Leen Bakker.

Le nombre de collaborateurs (sur la base d’équivalents plein temps) devrait rester finalement identique à celui de l’an dernier, à la suite des fermetures de magasins aux Pays-Bas et des ouvertures de magasins en Allemagne.

Les résultats de l’enquête effectuée en 2014 sur l’implication des collaborateurs constituent la base de diverses mesures et de suivi par les directions et l’encadrement des filiales.

Pour finir, un compliment à nos plus de 22 000 collaborateurs, dont la plupart travaillent dans les magasins. Ils ont à nouveau réussi pendant l’exercice à satisfaire des millions de clients : nous les remercions pour leur zèle. 

Amsterdam, le 13 mai 2015

Conseil d’Administration
R.E. Palmer, Président
L.M. de Kool, Vice-président
J.W. Visser, Directeur financier
T. Smit